Réussir un entretien

Ca a l'air un peu pompeux, comme titre, m'enfin...

Cette année, j'ai passé 6 entretiens :

Petites Mines, ISMIN, ESIAL, Telecom tic-Santé, ENSGSI et Telecom Saint Etienne. (Esial et TSE ne m'intéressaient pas du tout, en fait...)

Pendant l'année, j'ai eu la chance (grâce à ma prof de français qui prenait ça très au sérieux, et elle avait raison !) de passer des entretiens blancs, ce qui a permi à tous les élèves de retenir ce qui passe plus ou moins bien en entretien.

Bien sûr, chacun peut tout à fait s'en sortir sans aide particulière, simplement avec de la sincérité et du bon sens.

Enfin, si vous voulez de mes conseils... J'ai eu 18 aux petites Mines, et j'étais classée dans les 30 premiers aux 6 autres concours (enfin non, pas à l'ESIAL, là j'ai pas eu mon classement...).

 

Comment se déroule un entretien ?

D'abord, vos examinateurs vont se présenter. En général, ils sont deux : un professeur de l'école et un ingénieur passé par l'école ou employé par une entreprise partenaire de l'école. Retenez bien ce qu'ils vous disent, notamment ce qu'ils racontent sur leur parcours : ça pourra vous être utile et ça vous donne des idées de ce que l'on peut faire avec un diplôme d'ingénieur !

Ensuite, ils vous demandent de vous présenter. C'est, je pense, une étape à ne pas rater.

Bien sûr, vous aurez eu à coeur de donner une bonne première impression : vetêments propres, sourire, "bonjour" en rentrant, etc... De la logique, en fait.

Ouvrez donc la bouche pour vous présenter. Vous pouvez parler, dans l'ordre, de :

- Qui êtes vous ? Nom, prénom, âge, cursus scolaire, origine (si vous êtes étranger, ça peut être un point intéressant, n'hésitez pas à le mettre en valeur !)

"je m'appelle Albus Dumbledore, j'ai 150 ans, je viens de finir ma 3/2 PC au lycée Faidherbe après avoir passé mon bac en picardie..."

- Qu'est-ce que vous faites là ? Montrez votre motivation : vous n'êtes pas venu à cet entretien parce que vous aviez une journée à perdre, mais parce que vous voulez intégrer l'école, pour telle filière, pour aller dans le dos d'un projet construit et réfléchi...

"je voudrais intégrer votre école de chimie pour y suivre la filière pharmaceutique, parce que je trouve ça très intéressant de pouvoir fabriquer des molécules et des substances qui rendent les gens malades..."

NB : pas besoin d'avoir un projet ultra construit : montrez juste que vous n'êtes pas là par hasard, que oui l'école vous intéresse, et expliquez en quelques mots pourquoi cette filière ou cette école vous attire.

- Qu'est-ce que vous avez d'intéressant à apporter ? Il est temps de commencer à vous vendre : montrez que votre vie ne se résume pas à des cours de mathématiques suivis pendant deux ans. Parlez de vos loisirs, puis de vos expériences professionnelles. De nombreuses choses qui vous paraissent sans importance (avoir fait 5 ans de théâtre, avoir participé à un grand évènement en tant que membre du staff...) peuvent vous rapporter des points. Mettez en avant ce que vous ont apporté vos expériences.

"dans mes temps libres, j'élève des chèvres dans mon jardin, ce qui me donne un grand sens des responsabilités, pendant mes vacances je suis ambianceur dans les soirées, ce qui m'a appris à donner le meilleur de moi même alors que j'étais parfois fatigué ou de mauvaise humeur..."

NB : évitez de dire que vous avez arrêté vos activités avec la prépa, même si c'est vrai : ça pourrait laisser entendre que durant la prépa, vous n'avez rien fait d'autre que préparer vos DS...

Voilà pour la première partie de l'entretien. Vous n'êtes pas obligé de parler très longtemps, mais énoncez rapidement ce qui vous paraît pertinent. Ensuite, vos deux examinateurs posent des questions, qui concernent le texte que vous avez eu à lire (j'y reviendrai) ainsi que votre précédent discours. Leur objectif est de vous faire parler pour que vous leur montriez votre motivation et votre sens de la discussion.

Quelques questions classiques :

- Avez-vous suivi l'actualité ces derniers temps ? Qu'est-ce qui vous a marqué ? Pourquoi ?

- Quels sont vos plus grands défauts ?

- C'est quoi, pour vous, un ingénieur ?

- Il y a des ingénieurs dans votre famille ?

- Parlez moi de votre TIPE...

- Citez moi une personne que vous admirez, une personne que vous n'aimez pas, expliquez-nous pourquoi.

- Qu'est-ce qui fait un bon ingénieur ? Quelles sont les qualités qu'on peut attendre d'un ingénieur du domaine de la filière que vous visez ? En quoi possédez vous ces qualités ?

- Quel type de poste espérez vous occuper ?

- Comment envisagez-vous la vie en école ?

- (spécial filles...) Est-ce que ça vous dérangerait de travailler avec des hommes, de diriger des hommes ? Comment envisagez-vous de lier vie de famille et carrière ?

Le Texte...

Souvent, on vous donnera un texte à préparer, en anglais/allemand ou français. On va vous demander d'en faire un résumé et un commentaire succints. On attend un peu la même chose qu'en khôlle de français (type Mines) ou de langues, mais à un niveau moindre : ce sont des ingénieurs qui vous font passer, pas des profs de français, et si vous ne faites pas un plan en trois parties bien annoncées ou que votre introduction est un peu brouillone, ils ne vous en voudront pas !

En général, ce texte concerne l'actualité scientifique ou l'actualité tout court. C'est là qu'il est très utile d'avoir un peu suivi l'actualité pendant l'année et d'être un peu au courant de ce qui se passe dans le monde la science, d'avoir perçu les "grands enjeux" des dernières années, voire des derniers mois.

J'ai eu, pour ma part :

- à l'ISMIN : un texte sur le fait que les français ont de moins en moins confiance en l'objectivité des chercheurs français, notamment dans certains domaines particuliers comme le nucléaire ou les OGM.

- à l'ESIAL : un texte sur DSK...

- à Telecom tic-Santé : un texte sur de récentes découvertes concernant le stockage de la mémoire flash.

- à Telecom Saint Etienne : un texte sur les liens entre le cancer du cerveau et les téléphones portables.

C'est là qu'il est l'occasion de replacer vos lectures scientifiques "je sais d'ailleurs que monsieur Machin a fait des recherches là dessus" ... J'ai notamment parlé de Pierre Gilles de Gennes, qui tentait de démocratiser un peu plus les sciences.

Sinon, mettez en relation tout ce que vous trouvez : nous avons eu la chance d'avoir une année chargée (Fukushima et le scandale du médiator m'ont aidée, mais j'ai aussi parlé de la bactérie e-choli...), mais vous trouverez toujours de quoi dire.

Y-a-t-il des questions pièges ?

Une amie s'est entendue dire : "Surprenez-moi". (elle s'est mise à chanter !)

Je n'ai pas vraiment eu de question proprement déstabilisante, mais après tout, pourquoi pas ! Prenez chaque question posée avec le sourire, et s'il vous semble difficile d'y répondre instantanément, amorcez un "Hum, c'est une question qui me demande un peu de reflexion, je vais prendre quelques secondes pour y penser" qui passera nettement mieux qu'un vide où vous regardez le plafond. Enfin, ne mettez pas dix minutes à répondre, non plus...

Est-ce qu'on peut mentir ?

Je l'ai fait, j'avoue. Pourquoi pas, si ça vous sert ! Mais il faut que vous soyiez prêts à pouvoir parler un peu de tout ce que vous dites et de répondre aux questions, donc votre mensonge doit tenir la route. Par exemple, on ne dit pas qu'on tient la rubrique "géopolitique" de notre lycée si on est incapable de donner le nom du premier ministre britannique ou le régime politique de l'Egypte... Et si vous vous faites avoir, vous allez prendre cher...

Encore quelques conseils...

- dans tous les cas, restez avenant : un élève souriant, agréable, qui n'est pas "coincé" sur sa chaise et qui répond volontiers aux plaisanteries des examinateurs laisse une bonne impression générale. Et c'est un entretien, pas un exercice scolaire, donc l'impression influencera beaucoup sur votre note !

- il ne sert à rien de paniquer : tout le monde a vécu des expériences intéressantes et enrichissantes, il suffit de vous préparer à les mettre en valeur. Si vous êtes de nature très timide, pourquoi ne pas s'entrainer avant, face à des amis ou même un miroir ?

- sur votre chaise, tenez-vous droit, regardez vos examinateurs dans les yeux, posez vos mains sur la table. Si vous vous arrondissez ou que vous mettez vos mains sous la table, ou alors que vous ne cessez de bouger, vous donnerez l'impression de chercher à vous cacher...

- mettez en avant, par votre façon de parler, d'interagir, de faire des gestes, le plus de dynamisme possible. On appréciera un élève qui montre ainsi sa motivation et son envie de réussir au lieu de rester avachi à répondre mollement aux questions, comme s'il n'était pas concerné...

- en somme, réagissez comme si rien ne pouvait vous faire plus plaisir que d'être là à raconter votre vie !