Le fantôme de l'oscilloscope.


En prépa scientifique, les TPs représentent une certaine part des heures de cours : respectivement 4 heures de physique et 3 de chimie pour deux semaines en PCSI, ceci sans compter les heures d'informatique.
Il se trouve que les TPs de physique que nous avons réalisés depuis la rentrée sont exclusivement de l'optique et de l'électricité. Optique qui m'ennuie (bon, ok, le goniomètre, c'est joli...), et électricité... Hum.
Malgré un matériel de bonne qualité, parfois neuf, nous sommes régulièrement rattrapés par de bas problèmes matériels : ça ne fonctionne pas, on a pas ce qu'on veut, voire on a pas de signal, personne ne comprend pourquoi, on change le condensateur, on modifie les branchements, on change le calibre, rien ne va plus. Si comme pour moi vos TPs n'ont jamais fonctionné comme il fallait, rassurez-vous, ça ne changera pas en prépa !
Mais cette année, nous avons fait très fort : par exemple, avez-vous déjà vu un oscilloscope numérique sur lequel RIEN n'est branché envoyer un signal ? (non, pas de photo, j'ai sorti l'appareil plus tard...)
Etant de nature très rationelle, j'en ai rapidement conclu que notre oscilloscope hébergeait en son sein un fantôme. D'ailleurs, il nous a donné (et son successeur également !) des résultats très originaux, qui avaient au moins le mérite d'être parfois jolis à regarder :

DSC03541


En comparaison, voici ce qui apparaissait chez les autres :

DSC03542


DSC03543

DSC03548

Changement d'oscilloscope, et voilà ce qui est apparu :
(le fantôme semble avoir donné feu au signal...)


DSC03549

Un jour, j'évoquerai les TPs de chimie, où de grands moments se déroulent aussi...